La Convention des droits de l’enfant, 25 ans après : de la défense à la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant

À l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre, le Défenseur des droits, Jacques Toubon et la Défenseure des enfants, Geneviève Avenard, ont rendu public leur rapport annuel consacré aux droits de l’enfant.

Le rapport annuel 2014 consacré aux droits de l'enfant

Le mot du Défenseur des droits et de la Défenseure des enfants

Au-delà de la protection des droits, qui constitue la première des missions de notre Institution, la promotion de l’égalité et l’accès aux droits définie par la loi organique de 2011 comme « toute action de communication ou d’information jugée opportune afin de promouvoir toute bonne pratique », représente pour nous un enjeu majeur. Notre priorité doit être de considérer et de toucher les personnes les plus vulnérables, qui sont aussi souvent celles qui ont le plus de mal à connaitre leurs droits et à les faire reconnaître. Au premier rang, les enfants, qui nécessitent impérativement une attention spécifique.
Enfant objet de tous les amours, de toutes les émotions, de toutes les compassions. Enfant manipulé, maltraité, mis en esclavage. L’effort du monde, en particulier de la France, a vu progresser notablement la condition de tous les enfants et la réalité de leurs droits fondamentaux.
Mais il reste beaucoup à faire dans les sociétés les plus riches comme dans les plus pauvres. C’est dans cet esprit que nous avons décidé de consacrer le rapport annuel 2014 à la Convention Internationale des droits de l’enfant.
Le rapport que vous allez lire se veut pédagogique et accessible au plus grand nombre, et devrait permettre aux enfants mais aussi aux adultes de disposer d’un outil de référence sur les droits de l’enfant. C’est notre manière, après avoir beaucoup milité en la faveur, d’accompagner et de soutenir la signature par la France, le 20 novembre prochain, du 3e protocole, qui permettra aux enfants eux-mêmes de s’adresser au Comité des droits de l’enfant de l’ONU.
 
Jacques Toubon,
Défenseur des droits
 
Geneviève Avenard,
Défenseure des enfants