Marianne,

privée de l’intégralité de ses allocations-chômage sans notification préalable.

Marianne s’est vue privée de l’intégralité de ses allocations-chômage, sans notification préalable, l’empêchant ainsi d’exercer un quelconque recours. Le Défenseur des droits est intervenu auprès de Pôle emploi pour rappeler les dispositions précitées : ce dernier a accepté de reverser les sommes retenues par anticipation et Marianne a pu exercer un recours contre la décision la privant de droits au chômage.