Chef(fe) de pôle DPDAJ/DDE 4 mai 2020

Le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante créée en 2011 et inscrite dans la Constitution, chargée de défendre les droits et libertés individuelles dans le cadre de cinq domaines de compétences déterminés par la loi :

-    la défense des droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics,

-    la défense et la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant,

-    la lutte contre les discriminations directes et indirectes et la promotion de l’égalité,

-    le respect de la déontologie par les professionnels de la sécurité (police, gendarmerie, services privés de sécurité),

-    l’orientation et la protection des lanceurs d’alerte.

Le Défenseur des droits est une autorité administrative indépendante créée en 2011 et inscrite dans la Constitution, chargée de défendre les droits et libertés individuelles dans le cadre de cinq domaines de compétences déterminés par la loi :

-    la défense des droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics,

-    la défense et la promotion de l’intérêt supérieur et des droits de l’enfant,

-    la lutte contre les discriminations directes et indirectes et la promotion de l’égalité,

-    le respect de la déontologie par les professionnels de la sécurité (police, gendarmerie, services privés de sécurité),

-    l’orientation et la protection des lanceurs d’alerte.

La direction « Protection des droits-affaires judiciaires », dirigée par un magistrat de l’ordre judiciaire est composée de 53 agents et organisée en cinq pôles : « Justice et libertés », « emploi, biens et services privés » « Déontologie de la sécurité », « Droits des malades et dépendance » et « Défense des droits de l’enfant ». 

 

Au sein de cette direction, le pôle « Défense des droits de l’enfant » intervient généralement dans toute situation soumise à l'institution dans laquelle les droits et l’intérêt supérieur des enfants sont concernés.

Dans ce cadre, le pôle a vocation à instruire les réclamations, individuelles ou collectives, afin d'obtenir une amélioration de la situation, l'accélération du traitement du dysfonctionnement constaté voire la résolution de litiges, par la voie amiable ou contentieuse.

 

Le pôle est dirigé par un magistrat de l’ordre judiciaire et comprend, actuellement, 11 agents dont 9 juristes et 2 assistantes.

 

  • Famille professionnelle dominante du poste : Affaires juridiques
  • Description du poste

Placé(e) sous l’autorité hiérarchique du directeur de la direction « Protection des droits – affaires judiciaires », le/la cheffe de pôle « Défense des droits de l’enfant » :

  • Définit les objectifs de traitement des réclamations, assure l’orientation stratégique des dossiers, supervise et valide le traitement des réclamations individuelles et les solutions proposées (mise en œuvre des pouvoirs de l’institution par les agents, validation des projets de courriers, notes récapitulatives et décisions ;
  • Encadre l’équipe et veille à la bonne coordination de son activité avec celle des autres pôles de sa direction et des autres pôles/directions avec lesquels il est amené à travailler ; évalue les agents placés sous sa responsabilité ;
  • Pilote et régule l’activité du pôle et la charge de travail des agents placés sous sa responsabilité, met en œuvre les indicateurs d’activités et, le cas échéant, alerte sur les difficultés rencontrées en proposant les mesures correctrices appropriées ;
  • Organise la mutualisation des compétences en intégrant et en articulant entre eux les métiers et les modes d’intervention du Défenseur dans les domaines d’activité qu’il traite, en utilisant au mieux des intérêts de l’institution les compétences et en sollicitant, autant que de besoin, l’appui des autres pôles;
  • Analyse l’activité (nature des affaires traitées et des stocks) pour contribuer, dans le cadre des objectifs de sa direction, aux orientations stratégiques de l’institution en matière amiable/contentieuse ;
  • Apporte son concours aux travaux conduits par d’autres directions ;
  • Assure des interventions extérieures pour représenter l’institution et dispense des formations internes ou externes ;
  • Rédige des argumentaires et des éléments de langage en lien avec les thématiques traitées par le pôle ; élabore ou participe à l’élaboration du rapport annuel sur les droits de l’enfant ;
  • Elabore un travail de fond sur les thématiques y afférentes, est force de proposition de réformes et apporte son expertise au sein de l'institution comme à l'extérieur, sur les droits de l’enfant.

 

  • Profil souhaité :
  • Capacités de supervision, d’organisation, d’animation et d’encadrement d’équipe ;
  • Qualités relationnelles ;
  • Sens aigu de l’organisation, rigueur juridique et aptitudes rédactionnelles ;
  • Capacité à présenter les sujets sous un angle non strictement juridique, intégrant une approche socio-éducative, et mêlant théorie juridique et pratique professionnelle ;
  • Capacité à proposer des solutions innovantes et à accompagner le changement ;
  • Capacité de travail en équipe au sein du pôle et en transversalité au sein de l’institution.

Bonne connaissance du fonctionnement judiciaire en matière de justice des mineurs, des différents organismes chargés de la prise en charge des enfants (éducation nationale, aide sociale à l’enfance, protection judiciaire de la jeunesse, secteur associatif, secteur médico-social) et de la législation relative à la protection de l’enfance et au droit pénal des mineurs est requise.

Une expérience de juge des enfants ou de substitut des mineurs et un passage éventuel en administration centrale, seront privilégiés.

 

  • Conditions daccès

Ce poste conviendrait à un.e magistrat.e de l’ordre judiciaire du 1er grade ayant acquis une expérience professionnelle d’au moins cinq ans, notamment dans le domaine des droits de l’enfant.

CDD de trois ans, renouvelable, pour les agents contractuels non titulaires.

Détachement sur contrat pour les fonctionnaires (conditions statutaires du corps d’origine garanties).

Rémunération fixée selon la grille du cadre de gestion du Défenseur des droits.

 

Lieu de travail : 3 place de Fontenoy – 75007 PARIS

  • Poste à pourvoir le : 1er septembre 2020
  • Date limite de dépôt des candidatures : 4 mai 2020
  • Personne à contacter pour tous renseignements :

Claudine JACOB, directrice DPAJ – claudine.jacob@defenseurdesdroits.fr

  • Le dossier de candidature comporte les documents suivants :

CV

Lettre de motivation

Le dernier diplôme obtenu

Les 3 derniers comptes rendus d’entretien professionnel, le cas échéant.

Toute candidature incomplète ou hors délai ne sera pas prise en compte.

 

Ces documents doivent être adressés à Marie-Bénédicte TOURNOIS, cheffe du pôle Ressources humaines et dialogue social à l’adresse électronique : recrutement@defenseurdesdroits.fr

 

 

Référence à mentionner dans le message : « RECRUT / Chef de pôle DDE »