Violence avec arme

Le Défenseur des droits, en toute indépendance 7
La mort tragique d’un jeune homme la semaine dernière, tué au cours d’une manifestation, m’a conduit à me saisir d’office pour déterminer les conditions de ce décès et évaluer les responsabilités – s’il y en a – des forces de police. Le Défenseur des droits a engagé il y a plus de dix-huit mois une réflexion sur l’usage des armes dites « non létales » par les policiers et gendarmes. Ce travail a fait l’objet d’un rapport rendu public il y a un an et qui contenait des propositions en matière de formation notamment.
Lire la suite /