Maud,

victime de discrimination en raison de son handicap

Domaine de compétence de l'institution : Lutte contre les discriminations et promotion de l'égalité I

Mots clés : discrimination handicap

Souffrant d’une myopathie, Maud a saisi le Défenseur des droits suite à un refus d’aménagement pour passer le concours national d’internat en pharmacie ; aménagement devant comprendre un temps majoré pour passer l’épreuve, une accessibilité dans les locaux et l’utilisation d’un ordinateur en raison d’une capacité très réduite pour l’écriture manuscrite.

En effet, sa demande a été rejetée et une assistante lui a été mise à disposition pour retranscrire ses écrits. L’assistante, n’avait pas les compétences pour retranscrire des formules pharmaceutiques complexes. Maud a donc été contrainte de rédiger elle-même une partie de ses copies. Elle a donc perdu un temps considérable et n’a pas pu achever la dernière épreuve du concours.

Le Défenseur des droits a constaté que Maud a été victime d’une rupture du principe d’égalité entre les candidats du concours ; cette rupture a eu pour conséquence de diminuer ses chances d’obtenir un meilleur classement.

Le Défenseur des droits a donc demandé au ministère de la Santé et des Affaires sociales d’indemniser Maud. En outre, il a recommandé à la Direction générale de l’offre de soins en lien avec le Centre national de gestion, de prendre toutes les mesures nécessaires afin de garantir l’égalité de traitement à l’égard des candidats en situation de handicap, en s’assurant que les aménagements répondent aux besoins de chaque candidat.