Défenseure des enfants et Croix-Rouge française : Dépassons le cloisonnement des politiques publiques pour le respect des droits des enfants doublement vulnérables

Le 18 mai 2016, Geneviève Avenard,  Défenseure des enfants et adjointe du Défenseur des droits,  accompagnée de la directrice générale de la Croix-Rouge française, Annie Burlot-Bourdil, s’est déplacée à Blamont (Meurthe-et-Moselle) au sein d’un dispositif de la Croix-Rouge française (établissements de Soins de suite et de réadaptation-SSR et pour Enfants et adolescents polyhandicapés-EEAP) qui accompagne au quotidien environ 60 enfants très vulnérables (polyhandicap et protection de l’enfance) pour leur proposer des solutions sur mesure.

Ce déplacement s’inscrivait dans le droit fil des propositions formulées dans le rapport du Défenseur des droits « Handicap et protection de l’enfance : des droits pour les enfants invisibles », et a été pour la Croix-Rouge française l’occasion, à partir des actions menées dans les établissements de Blamont, d’envisager ensemble les moyens de décloisonner les secteurs sanitaire, social et médico-social, afin de respecter les droits et la singularité de chaque enfant.

L’ensemble des acteurs réunis lors de cette manifestation, les parents, les personnes en situation de handicap, les professionnels et les bénévoles de la Croix-Rouge, l’ARS, le Conseil départemental, les associations partenaires ont mis en lumière des axes à développer et des pistes d’amélioration des pratiques. La richesse des échanges a témoigné des volontés partagées des parties prenantes de proposer des solutions adaptées et personnalisées pour tous ; la Croix-Rouge le pose comme un axe fort de son projet rénové. En appréhendant sur un territoire, dans une dynamique de co-construction, l’intégralité des besoins des enfants les plus vulnérables, les acteurs peuvent ainsi trouver des solutions transversales qui dépassent les barrières entre secteurs.