Le Défenseur des droits agit pour faire respecter les droits de toutes les femmes et lutter contre les discriminations

A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le 8 mars prochain, Jacques Toubon, Défenseur des droits, rappelle son rôle dans le combat pour la défense des droits des femmes et contre les discriminations dont elles sont victimes.

Dans le monde professionnel – lors de l’embauche et au cours de la carrière – les situations de discrimination à l’égard des femmes sont encore très fréquentes, et plus encore lorsque ces femmes cumulent plusieurs facteurs potentiellement discriminants : origine étrangère, homosexualité, handicap, enfants, grossesse, âge ou encore état de santé.

En 2016, le (établi en partenariat entre le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail) indiquait qu’« au cours des 5 dernières années, les femmes actives de 18 à 44 ans qui ont été enceintes ou mères d’un enfant en bas âge ont été deux fois plus la cible de discriminations que les autres. »

Pour mettre fin à ces situations d’inégalités le Défenseur des droits s’engage quotidiennement dans la défense des droits de toutes les femmes discriminées. En 2017, il a été saisi de près de 2700 dossiers de discriminations touchant les femmes dont 20,9% des cas concernaient des femmes handicapées, 15,4% des femmes pour raisons de santé, 14,7% des femmes d’origine étrangère et 8,1% des femmes enceintes ou susceptibles de l’être.

Le 6 février dernier, il a organisé, dans ses locaux, une matinée sur le harcèlement sexuel et a lancé, sur Internet, pour rappeler aux femmes concernées qu’elles peuvent le saisir pour faire valoir leurs droits.

Pour mieux faire connaître les compétences du Défenseur des droits pour lutter contre les discriminations dont les femmes sont victimes, une campagne de mobilisation se déroulera du 1er au 8 mars prochain sur les réseaux sociaux. A raison d’une fois par jour durant une semaine, les internautes pourront lire, sur les comptes Facebook et Twitter et sur le site internet de l’institution, l’histoire vécue d’une femme victime de discrimination ayant obtenu gain de cause après avoir saisi le Défenseur des droits. Les histoires publiées traiteront ainsi des inégalités salariales, du harcèlement sexuel ou encore de la discrimination dans l’accès au logement.