Antidiscriminations.fr - Une année au service des victimes de discriminations

Lancée le 12 février 2021, la plateforme antidiscriminations.fr est le dispositif de réponse dédié du Défenseur des droits en matière de lutte contre les discriminations. Un an après, le Défenseur des droits enregistre une augmentation de 25% des saisines en matière de lutte contre les discriminations.

À ce jour, la plateforme comptabilise :

  • 14 000 sollicitations, dont 11000 appels au 39 28
  • plus de 3 000 tchats,
  • 1 500 000 consultations du site,
  • 1 200 acteurs associatifs et institutionnels partenaires.

Antidiscriminations.fr : une ressource importante et efficace pour lutter contre les discriminations.

Antidiscriminations.fr est un service d'accompagnement des victimes de discriminations réalisé par les juristes du Défenseur des droits. Par téléphone au 39 28 ou sur le tchat d'antidiscriminations.fr, les juristes-écoutants prennent le temps d'écouter, de répondre aux questions, de déterminer si la situation est constitutive de discrimunation et d'indiquer les démarches possibles, en orientant éventuellement vers des associations ou service de l’Etat.

C’est ainsi que 70% des appelants sont orientés vers une saisine auprès du Défenseur des droits.

« J'ai eu la bonne surprise d’être orientée vers un formulaire en ligne à remplir très facilement et rapidement, pour expliquer ma situation et fournir la preuve de cette discrimination. À peine une semaine plus tard, j'ai reçu par email la confirmation que le Défenseur des droits avait demandé à la direction de l’agence de réexaminer ma candidature ».

M.D, refusée à un entretien d’embauche en raison de son lieu de résidence qui a contacté le 39 28.

Persévérer auprès des jeunes : un enjeu pour notre société

Les saisines que le Défenseur des droits reçoit placent toujours l’emploi comme l’un des contextes où les discriminations opèrent le plus. En 2021, il représente près de la moitié des réclamations (46,3% dont 25,9% en emploi privé et 20,1% en emploi public). Le critère de l’origine a quant à lui connu un rebond dans les saisines de l’institution en 2021 et représente 25% des critères invoqués auprès du 39 28.

Cependant, ces réclamations ne révèlent que la partie « émergée » de ce phénomène : dans son dernier baromètre de perception des discriminations dans l’emploi, dédié à la jeunesse, le Défenseur des droits constate que bien qu’1 jeune (18-34 ans) sur 3 se dit victime de discriminations, 4 sur 10 d’entre eux n’ont rien entrepris aucun recours.

La plateforme antidiscriminations.fr doit être un outil de réel recours dont les jeunes doivent se saisir pour faire valoir leurs droits.

« Cette plateforme a apporté aux personnes victimes de discriminations un soutien qui leur manquait, que ce soit pour nommer ce qu’elles ont vécu, pour reconnaître les atteintes subies ou pour s’orienter dans les recours possibles. Ces personnes nous rappellent que les discriminations doivent être combattues de la même manière qu’elles affectent leur vie : dans leur globalité. »

Claire Hédon, Défenseure des droits



Une année en chiffres :

  • 14 000 sollicitations, dont 11000 appels au 39 28 et plus de 3 000 tchats
  • 1 500 000 visites sur la plateforme
  • 7 juristes-écoutants
  • 1 200 acteurs associatifs et institutionnels partenaires
  • 4 campagnes de communication digitales à destination des jeunes
  • 50% des appels en matière de discrimination concernent l’emploi
  • 25% des appels en matière de discrimination concernent le critère de l’origine
  • 24% des appels en matière de discrimination concernent le critère du handicap
  • 70% des appels en matière de discrimination reçus au 39 28 sont orientés vers une saisine du Défenseur des droits ;

L'activité du Défenseur des droits en matière de lutte contre les discriminations en 2021 :

  • 7 433 dossiers traités (+26% par rapport à 2020)
  • 530 délégués territoriaux, dont 75 référents discriminations
  • 60% de règlements à amiables engagés aboutissent favorablement en matière de lutte contre les discriminations



 

Au 39 28, les écoutants-juristes prennent le temps d'écouter

Identifier une discrimination peut être difficile pour les victimes elles-mêmes. Par ailleurs, face à des expériences répétées de discriminations, la majorité des victimes n’engagent pas de recours.

Il est parfois difficile d'identifier avec certitude une discrimination. Il y a discrimination lorsque 3 éléments sont réunis :

  • un traitement moins favorable envers une personne ou un groupe de personnes ;
  • en raison de critères définis par la loi (origine, handicap, sexe, religion, orientation sexuelle, apparence physique, …) ;
  • dans un domaine prévu par la loi (l’emploi, l’éducation, le logement, l’accès aux biens et services publics et privés).

Chaque situation est unique. Il est ainsi parfois difficile de savoir avec certitude si une situation est une discrimination ou s'il s'agit de violence ou de propos haineux.

Pour apporter la bonne réponse et faire respecter ses droits, l'écoute attentive par les juristes est indispensable. La durée moyenne des appels au 39 28 durent 20 minutes. Les écoutants prennent le temps d'analyser la situation en détail, de répondre aux questions et enfin donnent des explications sur les démarches possibles.