Le Défenseur des droits en Occitanie pour lutter contre les stéréotypes et le non-recours des victimes de discrimination

Mercredi 27 novembre, Jacques Toubon, le Défenseur des droits, s’est rendu à Narbonne où il a échangé avec les acteurs associatifs, institutionnels et politiques locaux sur son action en matière de lutte contre les discriminations et de promotion de l’égalité.

En 2018, le Défenseur des droits a été saisi de 5 631 réclamations en matière de discrimination, tous domaines confondus (emploi privé et public, accès aux biens et services privés et publics). L’emploi constitue le premier domaine dans lequel se produisent les discriminations : il représente près de la moitié des réclamations adressées à l’institution. La majorité de ces saisines concerne le déroulement de carrière, le harcèlement discriminatoire et le harcèlement sexuel.

Lors d’une conférence organisée par la région Occitanie sur les discriminations, Jacques Toubon a rappelé l’importance de combattre, dès le plus jeune âge, les stéréotypes qui nourrissent les discriminations, et de lutter contre le non-recours des personnes victimes de discriminations.

Ce déplacement a également été l’occasion d’évoquer la nomination récente d’un chef de pôle du Défenseur des droits par région pour faciliter les échanges entre le siège de l’institution et les 500 délégués qui reçoivent gratuitement les personnes qui peinent à accéder à leurs droits.

Jacques Toubon a donc rencontré les médias locaux ainsi que les acteurs politiques et associatifs en compagnie de Mariam Chadli, cheffe de pôle chargée de représenter le Défenseur des droits en Occitanie. En 2018, les 52 délégués du Défenseur des droits dans cette région ont accueilli le public dans 76 lieux de permanence et ont traité près de 9 000 dossiers dont la plupart étaient liés à des dysfonctionnements des services publics.

Après l’Auvergne-Rhône-Alpes sur le thème des droits de l’enfant, la Normandie sur le handicap, la Corse sur l’accès aux soins, les Hauts-de-France sur la dématérialisation, la Provence-Alpes-Côte-d’Azur sur les femmes en rupture de droits, les Pays-de-la-Loire sur la médiation avec les services publics, le Défenseur des droits poursuit son tour des 13 régions.