3ème édition du Cinéma des droits : le documentaire « Extra-ordinaires » pour rendre visibles ceux que l’on ne regarde pas

Après la projection, en novembre, du film « Les Chatouilles » sur les violences sexuelles sur mineurs et, en décembre, du film « Les Invisibles » sur le combat de travailleuses sociales pour réinsérer des femmes SDF avant la fermeture du centre d’accueil, le Défenseur des droits et le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) ont organisé, mercredi 10 avril, la troisième édition du Cinéma des droits en projetant le documentaire « Extra-ordinaires ».

Réalisé par Sarah Lebas, Damien Vercaemer et Damien Pasinetti, « Extra-ordinaires » suit des personnes autistes et trisomiques dans leur parcours scolaire ou professionnel. Le documentaire ayant déjà été diffusé sur France 5 en octobre dernier, il s’agissait pour le Défenseur des droits de remettre sur le devant de la scène une œuvre particulièrement émouvante qui souligne l’urgence de la lutte contre les discriminations touchant les personnes en situation de handicap psychique.

La projection a été suivie d’un débat réunissant Patrick Gohet, adjoint au Défenseur des droits en charge de la lutte contre les discriminations et de la promotion de l’égalité ; Sarah Lebas, co-réalisatrice et co-productrice du documentaire ; Laura Hayoun, hôtesse d’accueil et témoin dans « Extra-ordinaires » et Slimane Laoufi, chef du pôle « emploi, biens et services privés » au sein du Défenseur des droits.

Le débat et les échanges avec la salle ont permis d’aborder la question du regard que la société porte sur les personnes en situation de handicap et des nombreux obstacles qui entravent encore leur scolarisation effective et leur insertion professionnelle. Ce documentaire souligne à quel point nous avons beaucoup à apprendre de la différence des autres pour mieux vivre ensemble.