Trois jours de conférence pour améliorer la prise en charge des troubles psychiques des jeunes européens

Du mercredi 19 au vendredi 21 septembre, le Défenseur des droits accueille les membres du réseau européen des défenseurs des enfants (ENOC) à l’occasion d’une conférence sur le thème « droits de l’enfant et bien-être, promouvoir la santé mentale ».

Ces trois jours seront riches en échanges entre défenseurs des enfants des quatre coins de l’Europe, représentants de l’ONU et de la Commission européenne, pédopsychiatres, psychologues, et experts de la santé mentale.

 

Le mercredi 19 septembre, Geneviève Avenard, Présidente-élue d’ENOC, Défenseure des enfants et adjointe du Défenseur des droits ouvrira le cycle de débats.

Les premières tables-rondes exposeront les conclusions auxquelles les Nations Unies et le réseau ENOC sont parvenus en étudiant la question de l’application, en Europe, du droit d’un enfant à être en bonne santé inscrit dans la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE).

Suivront des échanges autour des solutions à apporter pour renforcer l’accès au droit à la santé et améliorer le bien-être des jeunes : soutien à la parentalité, éducation bienveillante, droit à la participation, prise en charge adaptée des mineurs non accompagnés, etc.

Des ateliers aborderont également la lutte contre la stigmatisation des troubles psychiques, les droits des jeunes pris en charge pour des troubles en santé mentale ou encore les inégalités territoriales d’accompagnement.

 

Le jeudi 20 septembre, les intervenants visiteront divers lieux parisiens prenant en charge des jeunes en difficulté tels que le centre d’action médico-sociale précoce Janine Lévy, la Maison des adolescents (Maison de Solenn), l’accueil de jour pour les mineurs non-accompagnés proposé par Médecins du monde ainsi que le Centre de Ressources Autisme Ile-de-France (CRAIF).

 

Le vendredi 21 septembre, à 12h45, la rencontre se terminera par un point presse à l’occasion duquel seront présentées les recommandations de neuf jeunes conseillers européens et la déclaration commune d’ENOC pour une meilleure prise en charge de la santé mentale des enfants et des adolescents en Europe.