Le Défenseur des droits présent lors du Forum des relais culturels de la mission Vivre ensemble

Pour la 3ème année consécutive, le Défenseur des droits était présent le 6 février au Forum des relais culturels de la mission « Vivre ensemble ». L’occasion pour l’institution de présenter deux plateformes numériques : et .

Avec pour thème « L’éducation aux médias », la a réuni de nombreuses et personnes-relais intervenant dans le champ social. Qu’il s’agisse de musées d’art contemporain ou de musées de peintures impressionnistes, de bibliothèques publiques ou nationales ou encore du centre national de la danse, ils sont plus de 30 établissements franciliens à s’investir pour la mission « Vivre ensemble ». Créée en 2004 à l’initiative du ministère de la Culture et pilotée par Universcience, la mission a pour objectif de lutter contre les discriminations dans le domaine de la culture. Favoriser la coopération entre les établissements membres de la mission, aller à la rencontre des publics peu familiers de ces environnements, adapter les offres d’accueil et travailler avec les des personnes-relais intervenant dans le champ social font notamment parti des améliorations mises en place depuis une dizaine d’années. 

C’est au titre du partenariat entre Universcience –qui regroupe la Cité des sciences et de l’industrie et le Palais de la découverte –  et de la plateforme Egalité contre racisme animée par le Défenseur des droits que l’institution était présente au Forum des relais culturels de la mission « Vivre ensemble », qui s’est déroulé cette année à la Maison de la radio. L’institution a ainsi rappelé ses missions aux centaines de travailleurs sociaux, éducateurs, animateurs, formateurs présents lors de cette journée et acteurs de la mission au sein des divers établissements culturels.

A cette occasion, des représentantes du Défenseur des droits ont également présenté et , deux programmes du Défenseur des droits visant, d’une part, à lutter contre le racisme et, d’autre part, à renforcer l’éducation des enfants et des jeunes au(x) droit(s). De nombreux échanges ont permis de mieux outiller les participants afin de renforcer l’accès aux droits des publics fragiles qu’ils accompagnent.