Le harcèlement sexuel au travail : prévenir, alerter, réagir

Plus que jamais au cœur de l’actualité, le harcèlement sexuel au travail demeure une réalité que la plupart des victimes continuent de taire. C’est au titre de sa mission de lutte contre les discriminations et promotion de l’égalité que le Défenseur des droits organise, mardi 6 février, une matinée consacrée à cette problématique.

 

Le harcèlement sexuel, encore trop souvent banalisé, constitue une discrimination et est interdit par la loi. En 2014 déjà, le Défenseur des droits publiait une enquête consacrée au harcèlement sexuel au travail qui révélait notamment qu’une femme sur cinq avait fait l’objet de harcèlement sexuel au travail, mais que rares étaient celles qui osaient en parler et engager une action pour faire valoir leurs droits.

Dans un contexte actuel particulièrement sensible à la question, l’institution organise mardi 6 février prochain, une matinée dédiée à cette thématique afin de mieux appréhender le sujet et les recours possibles. Ce temps fort se conclura par la révélation du palmarès du concours de courts-métrages lancé l’été dernier par le Défenseur des droits.

Introduite par le Défenseur des droits, Jacques Toubon, et la Secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa (sous réserve), cette rencontre s’articulera autour de trois axes principaux :

-          Le premier temps abordera la connaissance du harcèlement sexuel. Nathalie Bajos, directrice de la Promotion de l’égalité et de l’accès aux droits au Défenseur des droits et Sylvie Cromer, maîtresse de conférences en sociologie à l'Université de Lille 2, chercheure associée à l'INED, s’attacheront à donner des éléments de définition.

-          La deuxième partie interrogera le droit et les sanctions possibles en cas de harcèlement sexuel. Marilyn Baldeck, déléguée générale de l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT) et Sandra Bouchon, juriste au pôle « Emploi, biens et services privés » du Défenseur des droits livreront leurs expertises.

-          Le troisième volet donnera la parole à des femmes qui ont mis en place des outils pour sensibiliser et faire face au harcèlement sexuel au travail. Aurane Duprat, chargée de mission diversité pour le Groupe EDF ; Cendrine Chapel, directrice générale adjointe - Services funéraires -Ville de Paris ; Clémence Helfter, membre du collectif confédéral « Femmes – mixité » de la CGT et Marie-Aimée Peyron, avocate, bâtonnière du barreau de Paris, partageront leurs expériences.

Enfin, la matinée se clôturera par la remise des prix aux lauréat˖e˖s du concours de courts-métrages par le Défenseur des droits et les membres du jury, composé d’Andrea Rawling-Gaston, réalisatrice ; Constance Benque, présidente-directrice générale de Elle France et international ; Marie-Anne Bernard, directrice de la responsabilité sociale et environnementale de France Télévisions ; Nathalie Bajos, directrice de la Promotion de l’égalité et de l’accès aux droits au Défenseur des droits et Bénédicte Brissart, conseillère presse et communication au Défenseur des droits.

Mardi 6 février, de 9h00 à 12h15, 20 avenue de Ségur, Paris 7ème
Evénement gratuit et ouvert à tous, sur inscription via ce lien.
Participez sur les réseaux sociaux avec #UneFemmeSurCinq