Déclaration de Jacques Toubon, Défenseur des droits, du 16 novembre 2015 à la suite des attentats qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis

Domaine de compétence de l'institution : I

Mots clés : attentats paris

« Défendre la République ! »

Comme la France entière nous avons été hébétés, emplis de douleur, d’indignation et de colère. Nous avons rendu hommage aux victimes et partagé l’immense chagrin des familles, des amis, de chacune et de chacun.

Le Président de la République et le Gouvernement ont mis en œuvre à juste titre les lois qui permettent de faire face. Garantir la sécurité, protéger la population, combattre les terroristes, ce sont des priorités. Règles de droit, action des forces de sécurité, mobilisation du peuple, la France est debout.

De nouvelles mesures sont envisagées, y compris une révision de la Constitution.

Le Défenseur des droits, autorité constitutionnelle chargée de la défense des droits et des libertés fondamentales, ressent en ce moment historique une responsabilité particulièrement lourde.

Il faut résister et combattre, en employant tous les dispositifs que la loi républicaine comporte. Ce faisant, les exigences évidentes de la sécurité doivent être combinées avec le respect nécessaire des libertés individuelles et publiques. Le droit à la sûreté de l’article 7 de la Déclaration des Droits de l’Homme garantit à la fois la liberté et la sécurité, contre toute oppression et tout arbitraire.

Les principes fondamentaux qui doivent guider l’action des pouvoirs publics sont la nécessité et la proportionnalité. L’égale dignité des femmes et des hommes est un absolu, conformément à l’essence de la République qui ne connaît qu’une seule et unique citoyenneté.

Il faut dès maintenant voir plus loin. Il faut combattre la peur, le repliement sur soi, les amalgames, l’injustice et la haine. Il faut combattre l’inégalité ici et dans le monde, refuser la mort des libertés, continuer à assumer le devoir universel d’hospitalité. Il faut instruire, éduquer, ouvrir l’accès aux œuvres d’art et de culture de l’humanité.

Nos armes sont nos valeurs républicaines, notre volonté de vivre ensemble, notre vocation universelle. Toutes les femmes et tous les hommes doivent pouvoir partager également la vie que nous aimons et que veut tuer l'idéologie mortifère des terroristes.

Incarner l’égalité, la liberté, la fraternité, c’est consolider la force de la République qui, seule, nous permettra de vaincre la barbarie et de faire barrage victorieusement à sa loi de sang.

En toute indépendance, en vertu des pouvoirs dont la loi l’a doté, le Défenseur des droits exercera sa vigilance et s’efforcera de faire prévaloir l’impératif catégorique de la République.

Je m’y engage.

 

 

Jacques Toubon
Défenseur des droits