Le Défenseur des droits et 42 partenaires lancent le site egalitecontreracisme.fr

Domaine de compétence de l'institution : I

Mots clés : Egalitecontreracisme.fr

Mardi 15 septembre 2015 à la Cité de l’immigration, le Défenseur des droits Jacques Toubon, accompagné de 42 partenaires du monde associatif, institutionnel, des entreprises ou des collectivités locales a lancé le site egalitecontreracisme.fr. Son objectif ? Donner à chacun les moyens  d’agir, d’alerter et de se défendre contre le racisme.

Le racisme porte gravement atteinte à l’égalité et au respect de la dignité de chaque être humain, aux valeurs qui sont au cœur de l’action du Défenseur des droits. Le racisme représente une menace pour la cohésion sociale. Nous connaissons tous l’ampleur et l’omniprésence des actes et propos racistes à l’encontre de personnes, du fait de leur origine, leur religion, réelles ou supposées, ou de leur apparence physique. Et depuis quelques années, Internet et les médias sociaux donnent indéniablement à leurs auteurs une nouvelle audience.

Faire face au racisme

Pour faire face à cet enjeu, le Défenseur des droits, autorité indépendante constitutionnelle, a lancé en octobre 2014 un appel pour « la défense de l’égalité contre le racisme ». Plusieurs raisons ont motivé cette décision :

  • le Défenseur des droits a pour mission de promouvoir l’égalité et la lutte contre les discriminations ;
  • il a également pour mission de traiter des situations individuelles de discriminations liées à l’origine : celles-ci représentent la plus grande partie des réclamations pour discrimination (1 dossier sur 4) ;
  • il est régulièrement alerté par ses partenaires et par de nombreux acteurs d’une propagation des propos racistes dans l’ensemble des espaces d’expression publique.

De nombreuses initiatives existent déjà et participent quotidiennement à la lutte contre le racisme, mais elles restent trop souvent méconnues.

Pour organiser une réplique qui réponde à toutes les manifestations du racisme, qu’il s’agisse des actes, des  propos, des violences ou des discriminations, le Défenseur des droits a souhaité mobiliser une grande diversité d’acteurs associatifs, institutionnels et des entreprises publiques et privées.

Ensemble nous avons créé un dispositif qui centralise les ressources juridiques et les moyens de lutte contre le racisme.

Un site comme porte d’entrée de l’action contre le racisme

Au cœur de cette mobilisation, le site egalitecontreracisme.fr a été pensé comme un véritable centre de ressources en matière de connaissances juridiques comme de moyens d’action. Il centralise, par thèmes, les initiatives des partenaires et propose des informations et des réponses qui couvrent les différentes manifestations du racisme. Il s’adresse ainsi aussi bien aux personnes qui subissent des propos et des actes racistes ou qui en sont témoins, qu’à toutes celles et ceux qui souhaitent agir et réagir. 

  • « Je veux agir » s’adresse à celles et ceux qui souhaitent s’engager et mobiliser leur entreprise, leur collectivité, leur école, leur classe, leur environnement professionnel ou personnel. Le site leur propose des outils clé en main, des supports de formations, des interventions de tiers, des films, des guides…
  • « Je veux alerter » s’adresse aux personnes témoins d’actes ou de propos racistes, ou souhaitant signaler des écrits dans la presse, des contenus sur internet, des propos ou comportements vus sur les écrans de télévision ou entendus à la radio...
  • « Je veux me défendre » s’adresse aux personnes souhaitant se défendre face à des agressions verbales, physiques ou à des comportements racistes, qu’ils soient liés à l’origine, la religion ou l’apparence physique. Le site propose, pour chaque situation, une information sur leurs droits, sur les démarches à effectuer et les acteurs pouvant les recevoir et les conseiller.

Une mobilisation inédite

Quarante-deux partenaires ont répondu à l’appel lancé par Jacques Toubon en octobre 2014, créant une mobilisation massive et inédite autour du Défenseur des droits. Elle regroupe des acteurs très divers, parfois très éloignés de la lutte contre le racisme, qui apporte chacun une précieuse contribution. Au total plus d’une centaine de dispositifs sont accessibles sur le site egalitecontreracisme.fr.

La diversité des acteurs mobilisés permet de couvrir l’espace d’expression publique où le racisme peut s’exprimer en paroles et en actes : vie quotidienne, monde du travail, transports, numérique, habitat… Parmi eux, on compte :

- des entreprises comme Casino, la SNCF, la Poste, Aéroports de Paris, Google, Twitter, Facebook…

- des acteurs institutionnels comme le CSA, la CNIL…

- des associations comme SOS-Racisme, la LDH, le MRAP et la LICRA….

- des acteurs de la culture comme le musée de l’histoire de l’immigration et le camp des Milles …

Ce lancement n’est cependant que la première étape d’une mobilisation qui doit prendre de l’ampleur. Notre objectif est de pouvoir couvrir l’ensemble des situations possibles et apporter le plus grand nombre d’outils et de réponses à toutes les personnes confrontées au racisme.

Le Défenseur des Droits a donc appelé chaque acteur de la société, toutes celles et ceux qui se sentent concernés, à nous rejoindre - les entreprises, les villes, les citoyens et bien sûr les médias - à s’organiser et à s’engager à nos côtés pour lutter ensemble contre toutes les formes de racisme.

La campagne de communication

Le lancement du site a été soutenu par l’ensemble des partenaires à travers la diffusion d’affiches, d’images, d’articles… De plus, grâce au soutien de la RATP, une campagne d’affichage a été mise en œuvre du 16 au 23 septembre dans les espaces « Nous informons, nous partageons », à raison d’une affiche par  station dans le métro parisien. JC Decaux  a également mis à la disposition de la mobilisation une campagne d’affichage de 6000 panneaux sur l’ensemble du territoire national, du 23 au 29 septembre, et 6000 panneaux supplémentaires seront également mis à disposition sur le reste de l’année. Enfin, la ville de Toulouse a organisé de son côté une campagne d’affichage dans les bus ainsi qu’une diffusion d’annonces sonores dans le métro durant deux semaines en septembre.

La mobilisation a également été relayée à travers les médias sociaux par l’intermédiaire des comptes des partenaires.