Séminaire annuel de la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance : Jacques Toubon présente le Défenseur des droits

Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, est intervenu hier, jeudi 24 mai, à Strasbourg dans le cadre du séminaire annuel la Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI).

Le séminaire annuel de l’ECRI a porté, cette année, sur la Recommandation de Politique Générale n°2 (RPG n°2) de l’ECRI, publiée en février 2018, relative au renforcement des organes spécialisés dans la lutte contre le racisme, la xénophobie, l'antisémitisme et l'intolérance au niveau national. Ce séminaire s’inscrit notamment dans la continuité de la consultation menée, en mars et avril derniers, par la Commission européenne afin de recueillir l’avis des instances concernées sur l’indépendance, le mandat, l’efficacité et les moyens des autorités nationales de lutte contre les discriminations. Le Défenseur des droits, en tant qu’institution en charge de lutter contre les discriminations, est directement concerné ces questions.  

En plus des organismes de lutte contre les discriminations, des représentants des Etats membres du Conseil de l’Europe étaient également présents. L’objectif de la seconde session du séminaire, intitulée « Soutien à l’indépendance et à l’effectivité des organismes de lutte contre les discriminations », durant laquelle Jacques Toubon est intervenu, était d’inciter les Etats membres du Conseil de l’Europe à instaurer cette recommandation de Politique Générale de l’ECRI.

Le Défenseur des droits possède une indépendance, garantie par son statut, et d’importants pouvoirs qui lui permettent de mener à bien ses missions. L’ECRI souhaitant voir les organismes de lutte contre les discriminations se renforcer, le cas du Défenseur des droits apparaissait donc comme pertinent à présenter dans le cadre de ce séminaire.